Bienvenus à Hiroshima, la Ville du saké - ARTICLE 3

Bienvenus à Hiroshima, la Ville du saké - ARTICLE 3

Le sakebar Ou comment trouver le meilleur saké

Pour découvrir l'attrait du saké, il faut bien évidemment commencer par en boire.
Pour ce faire, le bar à saké, ou sakebar, Koishi, situé au centre-ville de Hiroshima, ravira aussi bien les débutants en la matière que les amateurs aux préférences particulières grâce à sa remarquable sélection. Il dispose de plus de 30 marques de saké originaires de Hiroshima et offre ainsi la possibilité de goûter un large éventail de sakés locaux produits sur des lieux renommés, tels que Kure, Saijô ou Takehara. Il peut être une bonne idée d'en déguster plusieurs avant de partir faire la tournée des brasseries.

L'attrait du saké réside dans le large éventail de saveurs qu'il propose : le saké pétillant semblable au champagne, le saké aigre comme du riesling, le saké faisant ressortir l'umami du riz, le vieux saké rappelant le xérès ou encore le Kijô-shu. L'univers du saké, aux saveurs étonnement variées, laisse découvrir sa profondeur le plus connaisseur on devient à son sujet. Le sakebar Koishi sert de lieu permettant d'apprécier cet attrait dans une ambiance chic.
Nous vous conseillons un saké de Hiroshima pour votre premier verre. Un grand nombre d'entre eux étant plutôt doux avec un arôme fleuri, ils sont en effet assez faciles à boire. Pour les verres suivants, aller des sakés à la saveur légère aux variétés plus corsées vous fera découvrir plus facilement leurs différences. Si vous êtes perdu, le menu des sakés mis à votre disposition par l'établissement vous aidera à faire votre choix. Celui-ci classe les alcools proposés en huit catégories en fonction, entre autres, de leurs taux d'acidité, de leur teneur en sucre et acide aminé et de leur maturité. Vous pourrez ainsi identifier peu à peu vos préférences.

Le goût du saké varie grandement en fonction non seulement de sa température, mais également de la forme et de la taille de la coupe dans lequel il est servi. Expérimenter ces différences est un autre aspect intéressant de la dégustation.
Le sakebar Koishi propose par ailleurs de la bonne cuisine régionale, utilisant par exemple des poissons et fruits de mer de la mer intérieure de Seto. Le mariage entre cette cuisine et le saké est à essayer à tout prix. Vous découvrirez sans doute une saveur unique à ce lieu.
Au Japon, il existe un terme pour évoquer la connaissance que l'on a ou le dévouement que l'on éprouve envers quelque chose, notamment le saké : « tashinami ». Concernant le saké, cela signifie l'apprécier lui et la culture qui lui est associée, comme par exemple la beauté délicate des coupes à saké ou les bonnes manières à respecter lorsqu'on le déguste. Ne manquez pas l'occasion de venir à Hiroshima pour expérimenter le « tashinami » du saké et goûter un umami de première qualité né du riz.

PHOTO
  • Une bouteille d'eau minérale
    et 3 variétés d'amuse-gueule
    sont incluses dans les
    frais fixes (1000 yens).
  • Il est possible de choisir
    la coupe à saké de
    son choix parmi la
    sélection de coupes
    en faïence ou en
    verre proposée.
  • La sélection de saké du
    bar compte environ 130
    marques.Une trentaine
    d'entre elles sont originaires
    de Hiroshima.
  • Au comptoir.
Sakebar Koishi
1st Floor, Hirokazu 6 Building,
3-14 Nagarekawa-cho, Naka-ku, Hiroshima
+81-(0)82-298-1510
http://koishi-sakebar.com/
Cliquez ici pour en apprendre plus sur le sake de Hiroshima.
http://sake-hiroshima.com/

Les visiteurs ont aussi consulté ces contenus sur le site "Visitez Hiroshima".

SHARE ON
Crédit photos : Préfecture de Hiroshima
Copyright © 2012 Prefecture de Hiroshima. Ce site est gere par le Bureau de Promotion du Tourisme du Gouvernement de la Prefecture de Hiroshima.