Bienvenus à Hiroshima, la Ville du saké - ARTICLE 2

Bienvenus à Hiroshima, la Ville du saké - ARTICLE 2

À la recherche du meilleur saké du monde l'excellence venue d'une petite île

Il faut 50 minutes depuis le centre de Hiroshima pour atteindre en train, à une allure nonchalante, la ville de Kure. De là, on prend le taxi, en route jusqu'au bourg d'Ondo sur l'île de Kurahashi dans la mer intérieur de Seto, en destination d'une petite brasserie. Sans en avoir l'air, c'est là qu'est produit le saké de catégorie Kijô-shu réputé comme étant le meilleur du monde.

Ne goûter ne serait-ce qu'une seule fois au Kijô-shu détruira certainement toute idée reçue que vous pourriez avoir sur le saké. Le Kijô-shu, fermenté en utilisant du riz, de l'eau et du saké, vous fera découvrir un univers gustatif que vous ne soupçonnez pas. Le nama-nigorizake, non filtré et non pasteurisé, proche d'un yaourt à boire aigre-doux, le shinshu, « saké nouveau », à l'aigreur à la fois épaisse et douce qui rappelle un vin de raisins surmûris, ou encore la variété de Kijô-shu laissée 8 ans en maturation, à la popularité inébranlable, dont l'arôme riche est semblable au xérès ou au porto. Ce saké possède un goût et un arôme tels qu'il est difficile d'imaginer qu'il est produit avec pour seuls matières premières le riz et l'eau. C'est à cet univers gustatif que se consacre une petite brasserie en bord de mer, la brasserie Enoki.

Le Kijô-shu est un saké rare à la production limitée. Sa méthode de production unique élaborée il y a environ 40 ans au Centre d'examen de brassage (l'actuel Institut national de recherche sur le brassage) se trouvait déjà dans un document datant de l'époque de Heian. C'est pour ainsi dire un saké à la fois moderne et traditionnel. La brasserie Enoki a commencé très tôt à produire et vendre cette boisson, à une époque où personne n'imaginait encore un saké couleur d'ambre. Fort de cet esprit pionnier, les propriétaires de la brasserie, en collaboration avec leurs artisans et employés, relèvent en permanence le défi de créer de nouvelles variétés de saké, telles que du Kijô-shu laissé mûrir dans des tonneaux en chêne ou bien produit en utilisant du koji blanc.

PHOTO

En fonction de sa maturité, le Kijô-shu présente une variété étonnante de saveurs différentes. Il illustre bien le fait que plus on connaît le saké, plus il révèle sa profondeur. Et pour découvrir cette profondeur, rien de mieux que de le déguster tout à loisir. Cela vous permettra sans doute, telle une révélation, de faire une rencontre bouleversante avec le saké.

Brasserie Enoki
2-1-15 Minami Ondo, Ondo-chô,Kure-shi, Hiroshima-ken
+81-(0)823-52-1234
http://hanahato.ocnk.net/
*Les visites se font sur réservation (dégustation possible sans réservation).
Cliquez ici pour en apprendre plus sur le sake de Hiroshima.
http://sake-hiroshima.com/

Les visiteurs ont aussi consulté ces contenus sur le site "Visitez Hiroshima".

SHARE ON
Crédit photos : Préfecture de Hiroshima
Copyright © 2012 Prefecture de Hiroshima. Ce site est gere par le Bureau de Promotion du Tourisme du Gouvernement de la Prefecture de Hiroshima.